ÉTHYLÈNEDİAMİNE

Éthylènediamine = EDA

Numéro CAS : 107-15-3
Numéro CE : 203-468-6
Poids moléculaire : 60,10
Formule moléculaire : C2H8N2 ou H2NCH2CH2NH2 ou NH2CH2CH2NH2

L'éthylènediamine (abrégé en en lorsqu'il s'agit d'un ligand) est le composé organique de formule C2H4(NH2)2.
Ce liquide incolore à l'odeur d'ammoniaque est une amine basique.
C'est un élément de base largement utilisé dans la synthèse chimique, avec environ 500 000 tonnes produites en 1998.
L'éthylènediamine est le premier membre des soi-disant polyéthylèneamines.

La 1,2-éthylènediamine (EDA) est principalement utilisée comme élément de base pour les produits phytosanitaires, dans la synthèse d'agents chélatants et pour les agents de blanchiment actifs à basse température.
Les nombreuses autres applications de la 1,2-éthylènediamine (EDA) comprennent les polyamides, les lubrifiants, les additifs pour carburants et les textiles.

Un mécanisme est proposé pour la polymérisation anodique de l'éthylènediamine (EDA).
Initialement, il se produit la formation du radical cation , suivi de la rupture de la liaison C ‐ N, de l'expulsion de , et de la formation concomitante du carbocation primaire ou du cation aziridinium.
Ce cation réagit avec un groupe d'une molécule d'EDA, produisant une nouvelle amine qui peut être davantage oxydée.
Le produit sur l'anode est un polymère de type polyéthylèneimine .
Un produit similaire a été trouvé pour la diéthylènetriamine, dont l'oxydation a également été étudiée.
D'autres o - amines pures peuvent également polymériser si ce sont des amines primaires et qu'elles ont des groupes alkyles voisins qui sont secondaires, c'est-à-dire qui ont la formule . 
L'éthylènediamine (EDA) est l'éthylèneamine avec le poids moléculaire le plus bas.
Il contient deux groupes amine primaire et est un liquide incolore.
Il est couramment utilisé comme intermédiaire pour produire des détergents, des chélates, des auxiliaires textiles, des produits agrochimiques et des polyamides.
Acides forts et oxydants, tétrachlorure de carbone et autres composés organiques chlorés, disulfure de carbone [Remarque : corrosif pour les métaux.]
L'éthylènediamine est approuvée pour une utilisation dans les tests épicutanés allergéniques qui sont indiqués pour aider au diagnostic de la dermatite allergique de contact (ACD) chez les personnes de 6 ans et plus.

Le dichlorhydrate de N-(1-naphtyl)éthylènediamine est une diamine simple rapportée comme agent de couplage dans l'analyse spectrophotométrique des thiols, des amines aromatiques, des sulfamides, des aminophénols, des dinitroanilines et des chloroanilines.
Les composés d'intérêt peuvent être diazotés puis couplés à la N- (1-naphtyl) éthylènediamine dans un processus appelé réaction de Bratton-Marshall, générant un dérivé diazoïque de l'espèce d'origine qui est ensuite facilement analysé avec des méthodes spectrophotométriques.

L'éthylènediamine est un composé organique utilisé comme élément de base pour la production de nombreux autres produits chimiques.
Il est également utilisé comme excipient dans de nombreuses préparations pharmacologiques telles que les crèmes.
Notamment, l'éthylènediamine est un sensibilisateur de contact capable de produire des réactions locales et généralisées.
La sensibilité à l'éthylènediamine peut être identifiée par un test épicutané clinique.

L'éthylènediamine est le composé organique de formule C2H4(NH2)2.
Ce liquide incolore à l'odeur d'ammoniac est une amine fortement basique.
C'est un élément de base largement utilisé dans la synthèse chimique, avec environ 500 000 000 kg produits en 1998.

Cette substance est enregistrée dans le cadre du règlement REACH et est fabriquée et/ou importée dans l'Espace économique européen, à ≥ 10 000 tonnes par an.
Cette substance est utilisée dans des articles, par des travailleurs professionnels (usages répandus), dans la formulation ou le reconditionnement, sur des sites industriels et dans la fabrication.
une base liquide volatile incolore C2H8N2 qui a une odeur ammoniacale et qui est principalement utilisée comme solvant, en synthèse organique et en médecine pour stabiliser l'aminophylline lorsqu'elle est utilisée dans des injections
C'est une substance inflammable.
Il réagit fortement aux aldéhydes et aux acides.
Il absorbe le dioxyde de carbone dans l'air.
Il est hygroscopique et se dissout dans l'eau, l'éther, le benzène, l'acétone et l'hexane.

Les interactions de concentrations équimolaires de NiIISO4 avec des solutions d'éthylènediamine ont été réalisées en utilisant la méthode des variations continues ou la méthode de Job.
Une série de solutions contenant différentes fractions molaires d'éthylènediamine:Ni2+ (aq) (3:7, 4:6, 5:5, 6:4, 7:3, 8:2 et 9:1) ont été laissées s'évaporer lentement à température ambiante et a entraîné la formation, pour la première fois, de [Ni(OH2)4(en)]SO4, [Ni(OH2)2(en)2]SO4 et [Ni(en)3]SO4.
Ces complexes ont été isolés et caractérisés par leurs analyses élémentaires et leurs spectres infrarouges.

Les nanoparticules de magnétite jouent un rôle clé dans la nano-industrie, avec une importance cruciale dans le secteur en développement de la nanomédecine.
Ces particules doivent être homogènes, avec une forme et une taille cohérentes, en raison du besoin croissant d'adapter les particules à des morphologies à facettes plus définies.
Ici, une série d'éthylènediamines (H2N-(–CH2CH2N–)nH2, n = 2 (DETA), 3 (TETA), 4 (TEPA) et 5 (PEHA)), d'additifs a été utilisée avec succès pour contrôler la morphologie de la nanomagnétite produit via une méthode de co-précipitation ambiante verte.
Alors que DETA a montré moins de contrôle, TETA, TEPA et PEHA ont médié la synthèse quasi universelle de particules à facettes (91–97%) suggérant une population octaédrique presque pure (contre seulement 6% des particules de contrôle).
La taille des particules était ≈ 22 nm pour tous les échantillons et n'a pas été affectée par l'ajout d'additifs.

La modélisation dynamique moléculaire computationnelle montre que la liaison à la face octaédrique est préférée pour tous les additifs avec une liaison à la face défavorable pour TETA, TEPA et PEHA, montrant une préférence pour lier et diriger une morphologie octaédrique pour ces 3 additifs.
Cela s'explique en outre par le nombre accru d'interactions des additifs plus longs avec la surface via O et Fe dans la surface de magnétite se liant à H et N dans l'additif qui est mieux à même de reposer à plat sur la surface.
Une concentration optimale d'un 1 : 125 additif : Le rapport des ions fer a été déterminé, ce qui montre qu'une quantité relativement faible d'un additif riche en amine bioinspiré organique bon marché peut avoir un impact massif sur la qualité morphologique des nanoparticules de magnétite.
Cette puissante approche de synthèse verte, dirigée par des additifs, pourrait être appliquée universellement à une vaste gamme de synthèses de nanomatériaux avec un grand impact.

L'éthylènediamine (abrégé en en lorsqu'il s'agit d'un ligand) est le composé organique de formule C2H4(NH2)2.
Ce liquide incolore à l'odeur d'ammoniaque est une amine basique.
C'est un élément de base largement utilisé dans la synthèse chimique, avec environ 500 000 tonnes produites en 1998.
L'éthylènediamine est le premier membre des soi-disant polyéthylèneamines.

L'éthylènediamine est le premier membre des soi-disant polyéthylène amines, les autres membres étant :
Diéthylènetriamine, abrégé dien ou DETA, (H2N-CH2CH2-NH-CH2CH2-NH2, un analogue du diéthylène glycol)
Triéthylènetétramine, trien abrégé ou TETA, (H2N-CH2CH2-NH-CH2CH2-NH-CH2CH2-NH2)
Tétraéthylènepentamine, en abrégé TEPA, (H2N-CH2CH2-NH-CH2CH2-NH-CH2CH2-NH-CH2CH2-NH2),
Pentaéthylènehexamine, en abrégé PEHA, (H2N-CH2CH2-NH-CH2CH2-NH-CH2CH2-NH-CH2CH2-NH-CH2CH2-NH2), jusqu'à polyéthylène amine.
De même, la pipérazine est un analogue du dioxane.

L'EDA est utilisé comme élément de base pour la synthèse d'activateurs de blanchiment, de chélates et de produits phytosanitaires.
En outre, il est utilisé comme intermédiaire dans des applications telles que les inhibiteurs de corrosion, les résines polyamides et les lubrifiants/additifs pour carburant.
Prolongateur de chaîne dans la production de résine polyuréthane pour la dispersion aqueuse de PU (PUD).
Les produits dérivés de l'EDA sont fréquemment utilisés pour les activateurs de blanchiment et les chélates dans les détergents et pour les fongicides dans le domaine de la protection des cultures.
Les résines polyamides sont largement utilisées comme liants dans les encres d'impression pour l'application de flexogravure sur certaines toiles de papier, de film et d'aluminium et dans les adhésifs thermofusibles, sensibles à la pression et thermosoudables pour le cuir, le papier, le plastique et le métal. Le principal type de résine polyamide, en plus des résines liquides utilisées comme durcisseurs époxy, est généralement préparé par la réaction de condensation de diamines avec des acides gras di- et polybasiques.
Les polyamides thermoplastiques sont également utilisés dans la formulation de vernis de surimpression brillants et résistants à l'abrasion.
L'EDA est disponible sous forme de substance pure.

L'éthylènediamine est un composé organique de formule C2H4(NH2)2, et est souvent abrégé en lorsqu'il est utilisé comme ligand.
C'est un ligand commun dans la chimie de coordination et un bloc de construction chimique omniprésent dans la synthèse organique.
Il est volatil, mais a tendance à former un brouillard dans l'air, ce qui est assez toxique.

L'éthylènediamine se présente sous la forme d'un liquide clair et incolore avec une odeur semblable à celle de l'ammoniac.
Point d'éclair de 91°F et point de fusion de 47°F. Corrosif pour les tissus.
Les vapeurs sont plus lourdes que l'air.
Produit des oxydes d'azote toxiques lors de la combustion. Densité 7,5 lb/gal.
Utilisé pour fabriquer d'autres produits chimiques et comme fongicide.

Du dichlorhydrate d'éthylènediamine (EDA-2HCl, 50 mg/kg/jour) a été administré à des rats albinos Wistar pendant dix jours et les effets histopathologiques sur le foie et les reins ont été examinés au microscope électronique.
Outre les effets de l'EDA-2HCl sur les activités de la superoxyde dismutase (SOD), de la glutathion peroxydase (GPX), de la catalase (CAT) et la quantité d'acide sialique total (TSA) et de malondialdéhyde (MDA) dans le plasma et les tissus, la quantité de protéines totales dans les tissus étaient déterminés.
Dégénérescence de la membrane des hépatocytes et des cellules tubulaires du rein ; dysmorphie, perte de Krista et augmentation du nombre de mitochondries dans les hépatocytes et hypertrophie des reins ; réduction de l'intensité de la matrice nucléaire, perte de cytoplasme, gonflement du réticulum endoplasmique lisse (SER) dans les hépatocytes et les cellules tubulaires ; une dilatation et une diminution des microvillosités des canalicules biliaires dans les hépatocytes, un désordre de la membrane basale et un dérangement des replis basaux dans les reins ont été observés.
La quantité de TSA a augmenté de manière significative (p < 0,05) uniquement dans le plasma et a diminué de manière significative (p < 0,001) uniquement dans les reins.
La quantité de MDA a augmenté de manière significative dans le plasma, le foie et les reins (p<0,001).
L'activité de la SOD a diminué significativement (p<0,001) uniquement dans le foie.
Les activités GPX et CAT n'ont pas été modifiées dans le foie et les reins.
La quantité de protéines totales n'a diminué de manière significative que dans les reins (p<0,001).
Ces résultats indiquent que l'EDA-HCl a un effet toxique sur la morphologie ultrastructurale et également sur ces paramètres biochimiques, même à cette dose la plus faible non testée auparavant.
Par conséquent, nous pensons que le potentiel toxique de l'EDA-HCl devrait être étudié plus avant en utilisant des doses plus faibles dans les détails.

L'éthylènediamine (H2NCH2CH2NH2) s'est avérée être un catalyseur très efficace pour la condensation des aldéhydes aryliques avec le nitrométhane (ou nitroéthane).
Lorsque 1% à 2% (mol%) d'éthylènediamine a été utilisé comme catalyseur, la réaction en un seul pot d'aldéhydes d'aryle avec du nitrométhane (ou du nitroéthane) par reflux pendant 3 à 10 h a permis d'obtenir efficacement divers arylnitroalcènes 1a–1y dans 85%– 97% de rendement.

L'éthylènediamine se présente sous la forme d'un liquide clair et incolore avec une odeur semblable à celle de l'ammoniac.
Point d'éclair de 91°F et point de fusion de 47°F. Corrosif pour les tissus.
Les vapeurs sont plus lourdes que l'air.
Produit des oxydes d'azote toxiques lors de la combustion.
Densité 7,5 lb/gal. Utilisé pour fabriquer d'autres produits chimiques et comme fongicide.
L'éthylènediamine est une alcane-alpha,oméga-diamine dans laquelle l'alcane est l'éthane.
Il a un rôle d'agoniste du GABA. Il dérive d'un hydrure d'éthane.

L'éthylènediamine est l'éthylènediamine de poids moléculaire le plus bas.
C'est un produit monocomposant avec deux azotes primaires.
Il a une odeur d'ammoniac et est clair et incolore.

L'éthylènediamine est un composé organique utilisé comme élément de base pour la production de nombreux autres produits chimiques.
Il est également utilisé comme excipient dans de nombreuses préparations pharmacologiques telles que les crèmes.
Notamment, l'éthylènediamine est un sensibilisateur de contact capable de produire des réactions locales et généralisées.
La sensibilité à l'éthylènediamine peut être identifiée par un test épicutané clinique.

L'éthylènediamine, parce qu'elle contient deux groupes amine, est un précurseur largement utilisé pour divers polymères.
Les condensats dérivés du formaldéhyde sont des plastifiants.
Il est largement utilisé dans la production de fibres de polyuréthane.
La classe de dendrimères PAMAM est dérivée de l'éthylènediamine.

L'éthylènediamine est utilisée comme stabilisant pour le latex de caoutchouc, comme émulsifiant, comme inhibiteur dans les solutions antigel et comme lubrifiants textiles.
Il est également utilisé comme solvant pour l'albumine, la gomme laque, le soufre et d'autres substances.
Intermédiaire dans la fabrication d'EDTA; agent catalytique dans les résines époxydes ; colorants, stabilisateur de solvants ; neutralisant dans les produits en caoutchouc
[Note—Edamine est la contraction recommandée pour le radical éthylènediamine.].
ChEBI : Une alcane-alpha,oméga-diamine dans laquelle l'alcane est l'éthane.
La production d'éthylène-1,2-diamine (EDA) se fait par l'amination catalytique de la monoéthanolamine ou la réaction de l'ammoniac aqueux avec le 1,2-dichloroéthane (Spitz 1979).
La production américaine est estimée à plus de 33 000 tonnes en 1975.
Un composé organique, H2NCH2CH2NH2.
Il est important en chimie inorganique car il peut fonctionner comme un ligand bidentantate, se coordonnant à un ion métallique par les paires isolées sur les deux atomes d'azote.
Dans les noms de complexes, on lui donne l'abréviation en.    
L'éthylènediamine est une diamine aliphatique linéaire, largement utilisée comme élément de base dans la synthèse organique.
Il forme facilement des dérivés hétérocycliques d'imidazolidine, en raison de sa nature bifonctionnelle, ayant deux amines.
L'éthylènediamine est également utilisée comme matière première pour la synthèse d'agents chélateurs, de polymères, de produits agrochimiques et d'intermédiaires pharmaceutiques.

L'éthylènediamine est utilisée dans de nombreux procédés industriels comme solvant de la caséine ou de l'albumine, comme stabilisant dans le latex de caoutchouc et comme lubrifiant textile.
On le trouve dans les durcisseurs de résine époxy, les huiles de refroidissement, les fongicides et les cires.
La dermatite de contact due à l'éthylènediamine est presque exclusivement due à des médicaments topiques.
La dermatite de contact professionnelle dans les systèmes de résine époxy est plutôt rare.
L'éthylènediamine peut réagir de manière croisée avec la triéthylènetétramine et la diéthylènetriamine.
L'éthylènediamine était responsable de la sensibilisation chez les pharmaciens manipulant des suppositoires d'aminophylline, chez les infirmières préparant et administrant la théophylline injectable et chez un technicien de laboratoire dans la fabrication de comprimés d'aminophylline.

Liquide clair, incolore, volatil, légèrement visqueux, hygroscopique avec une douce odeur d'ammoniac.
Les concentrations moyennes de seuil d'odeur les moins détectables dans l'eau à 60 °C et dans l'air à 40 °C étaient de 12 et 52 mg/L, respectivement

L'éthylènediamine, une polyamine, est un liquide fortement alcalin, incolore, clair et épais.
Odeur d'ammoniaque.
Un solide en dessous de 8,5  ℃ . Le seuil d'odeur est de 1,0 ppm

Une structure chimique d'une molécule comprend l'arrangement des atomes et les liaisons chimiques qui maintiennent les atomes ensemble.
La molécule d'éthylènediamine contient un total de 11 liaison(s). Il y a 3 liaison(s) non H, 1 liaison(s) rotative(s) et 2 amine(s) primaire(s) (aliphatique).

L'éthylènediamine est un puissant sensibilisant utilisé dans les médicaments topiques, en particulier les crèmes antibiotiques/stéroïdes pour ses propriétés stabilisatrices chimiques.
Il a été couramment constaté que les personnes qui présentent une réaction positive au test épicutané à l'éthylènediamine ont utilisé Kenacomb®, Kenacort® ou Mycolog Cream®), une crème antifongique/stéroïde à large spectre populaire, ou l'une de ses préparations génériques.
Bien que l'éthylènediamine ait maintenant été supprimée de Mycolog Cream®, il existe peut-être des préparations génériques ou d'autres formulations similaires qui peuvent encore contenir l'allergène.
L'éthylènediamine n'est pas utilisée dans les préparations de pommade et se trouve rarement dans les cosmétiques et les articles de toilette.
L'éthylènediamine est également un ingrédient de l'aminophylline, un bronchodilatateur xanthine utilisé dans le traitement de l'asthme et d'autres problèmes respiratoires.
D'autres médicaments contenant de l'éthylènediamine ou ses dérivés comprennent certains agents antihistaminiques et antinauséeux.

Liquide incolore à odeur ammoniacale.
L'éthylènediamine est fortement alcaline et absorbe le dioxyde de carbone de l'air en formant un carbonate non volatil.
L'éthylènediamine est utilisée dans les bains de développement pour les photographies en couleur.
Il est également utilisé comme solvant pour la caséine, l'albumine, la gomme laque et le soufre.
D'autres applications incluent l'utilisation comme lubrifiant textile et stabilisateur de caoutchouc.

Toutes les réactions ont été réalisées sous une atmosphère inerte de N2, et toutes les solutions ont été aspergées de N2 pendant 30 minutes avant utilisation.
De l'eau ultra pure Milli-Q (système de purification intégrale Merck Milli-Q) a été utilisée.
Tous les réactifs ont été achetés chez Sigma Aldrich.

L'EDA est une amine fortement basique avec une odeur d'ammoniac.
Le dérivé le plus important de l'éthylènediamine est l'EDTA, un agent chélateur.
Il est utilisé dans la production de l'activateur de blanchiment tétraacétyléthylènediamine (TEAD), dans les bains de galvanoplastie, dans la production de fibres de polyuréthane, de polyols et de produits chimiques pour caoutchouc.

Avec les deux atomes d'azote, qui peuvent donner leurs seules paires d'électrons, l'éthylènediamine est largement utilisée comme ligand chélateur pour la chimie de coordination pour former des liaisons avec un ion de métal de transition tel que le nickel (II).
Les liaisons se forment entre l'ion métallique et les atomes d'azote de l'éthylènediamine.
L'acide éthylènediaminetétraacétique (EDTA) est un dérivé de l'éthylènediamine et c'est un agent chélateur polyvalent, qui pourrait former des chélates avec à la fois des ions de métaux de transition et des ions du groupe principal.
L'éthylènediamine est principalement utilisée pour synthétiser l'acide éthylènediaminetétracétique.
L'EDTA est fréquemment utilisé dans les savons et les détergents pour former des complexes avec les ions calcium et magnésium dans l'eau dure afin d'améliorer l'efficacité du nettoyage.
De plus, l'EDTA est largement utilisé comme agent stabilisant dans l'industrie alimentaire pour favoriser la rétention de la couleur, améliorer la rétention de la saveur et inhiber le rancissement.

Liquide épais, incolore à légèrement jaunâtre à odeur d'ammoniaque, hygroscopique, lacrymogène.
Utilisations     Solvant pour la caséine, l'albumine, la gomme laque et le soufre, émulsifiant, stabilisant le latex de caoutchouc, comme inhibiteur dans les solutions antigel, dans les lubrifiants textiles, aide pharmaceutique (stabilisateur d'injection d'aminophylline).
L'éthylènediamine est fabriquée industriellement en faisant réagir du 1,2-dichloroéthane avec de l'ammoniac sous pression, à 180 °C en milieu aqueux.
Ce processus est complexe pour le chimiste amateur.

Applications
L'éthylènediamine est utilisée en grandes quantités pour la production de nombreux produits chimiques industriels.
Il forme des dérivés avec les acides carboxyliques (y compris les acides gras), les nitriles, les alcools (à des températures élevées), les agents alkylants, le disulfure de carbone, les aldéhydes et les cétones.
Du fait de sa nature bifonctionnelle, possédant deux amines, il forme facilement des hétérocycles tels que les imidazolidines.
Éthylènediamine pour la synthèse.

en tant que solvant, il est miscible avec les solvants polaires et est utilisé pour solubiliser les protéines telles que les albumines et la caséine.
Il est également utilisé dans certains bains de galvanoplastie
comme inhibiteur de corrosion dans les peintures et les liquides de refroidissement.
le dihydroiodure d'éthylènediamine (EDDI) est ajouté aux aliments pour animaux comme source d'iodure.
produits chimiques pour le développement de la photographie couleur, liants, adhésifs, assouplissants, agents de durcissement pour époxydes et colorants.

L'éthylènediamine entre dans la fabrication de floculants organiques, de résines d'urée et de bisamides gras.
Il est utilisé dans la production de formulations destinées aux industries des circuits imprimés et de la finition des métaux.
Il est utilisé comme intermédiaire dans la production d'agents de protection des cultures, de durcisseurs pour les résines époxy, l'industrie du cuir, l'industrie de la peinture, les fongicides dans le domaine de la protection des cultures et l'industrie textile.
L'éthylènediamine est également utilisée comme solvant et pour la chimie analytique.
Il est utilisé pour produire un additif fixateur photographique

L'éthylènediamine (EDA) est un produit clair et incolore à température et pression normales qui a une odeur caractéristique d'amine.
Il est fortement alcalin et miscible à l'eau et à l'alcool.
Il est sensible à l'air et hygroscopique et absorbe le dioxyde de carbone de l'air.
Il est incompatible avec les aldéhydes, les halogénures de phosphore, les halogénures organiques, les agents oxydants, les acides forts, le cuivre, ses alliages et ses sels.

L'éthylènediamine est utilisée en grandes quantités pour la production de nombreux produits chimiques industriels.
Il forme des dérivés avec les acides carboxyliques (y compris les acides gras), les nitriles, les alcools (à des températures élevées), les agents alkylants, le disulfure de carbone, les aldéhydes et les cétones.
Du fait de sa nature bifonctionnelle, possédant deux amines, il forme facilement des hétérocycles tels que les imidazolidines.

Utilisé dans la fabrication d'agents chélatants, de fongicides, de cires, de résines polyamides et d'inhibiteurs de corrosion.
[ACGIH] Utilisé comme émulsifiant, inhibiteur dans les solutions antigel et additif aux lubrifiants pharmaceutiques et textiles ; [Index Merck] Utilisé en photographie (bains de développement de couleurs) ;

Activateur de blanchiment
Agents chélatants
Inhibiteurs de corrosion
Fibres élastomères
Fongicides
Additifs pour carburant
Auxiliaires de traitement des minéraux
Intermédiaire pharmaceutique
Lubrifiants plastiques
Résines polyamides
Additifs de traitement du caoutchouc
Additifs textiles
Produits chimiques d'uréthane

Catalyseurs de résine époxy dans les colles, adhésifs, peintures
Huiles de refroidissement
Stabilisateur de latex de caoutchouc
Solvant pour albumine ou caséine
Fongicides et insecticides
Lubrifiants textiles
Développeurs de couleurs
Solutions antigel
Solutions de galvanoplastie
Dissolvants pour sols
Compléments alimentaires pour animaux

Il est utilisé dans le secteur textile.
Il est utilisé dans les domaines de la fibre, du polyamide et du caoutchouc.
Il est utilisé comme chélateur et inhibiteur de corrosion.
Il est utilisé comme lubrifiant dans le secteur des plastiques.
Il est utilisé dans les opérations de fabrication de mousse.

Autres applications
en tant que solvant, il est miscible avec les solvants polaires et est utilisé pour solubiliser les protéines telles que les albumines et la caséine.
Il est également utilisé dans certains bains de galvanoplastie.
comme inhibiteur de corrosion dans les peintures et les liquides de refroidissement.
le dihydroiodure d'éthylènediamine (EDDI) est ajouté aux aliments pour animaux comme source d'iodure.
produits chimiques pour le développement de la photographie couleur, liants, adhésifs, assouplissants, agents de durcissement pour les époxydes et colorants.
comme composé pour sensibiliser le nitrométhane en un explosif.
Ce mélange a été utilisé à Picatinny Arsenal pendant la Seconde Guerre mondiale, donnant au mélange de nitrométhane et d'éthylènediamine le surnom de PLX, ou Picatinny Liquid Explosive.

Un dérivé le plus important de l'éthylènediamine est l'agent chélateur EDTA, qui est dérivé de l'éthylènediamine via une synthèse de Strecker impliquant du cyanure et du formaldéhyde.
L'hydroxyéthyléthylènediamine est un autre agent chélatant commercialement important.
De nombreux composés et médicaments bioactifs contiennent la liaison N-CH2-CH2-N, y compris certains antihistaminiques.
Les sels d'éthylènebisdithiocarbamate sont des fongicides commercialement importants sous les noms de marque Maneb, Mancozeb, Zineb et Metiram.
Certains fongicides contenant de l'imidazoline sont dérivés de l'éthylènediamine.

L'éthylènediamine est un ingrédient de l'aminophylline, un médicament bronchodilatateur courant, où elle sert à solubiliser l'ingrédient actif, la théophylline.
L'éthylènediamine a également été utilisée dans des préparations dermatologiques, mais a été retirée de certaines car elle provoque une dermatite de contact.
Lorsqu'il est utilisé comme excipient pharmaceutique, après administration orale, sa biodisponibilité est d'environ 0,34, en raison d'un effet de premier passage important.
Moins de 20 % sont éliminés par excrétion rénale.
Les antihistaminiques dérivés de l'éthylènediamine sont les plus anciennes des cinq classes d'antihistaminiques de première génération, à commencer par le pipéroxane alias benodain, découvert en 1933 à l'Institut Pasteur en France, et comprenant également la mépyramine, la tripélennamine et l'antazoline.
Les autres classes sont des dérivés d' éthanolamine , d' alkylamine , de pipérazine et d'autres (principalement des composés tricycliques et tétracycliques liés aux phénothiazines , aux antidépresseurs tricycliques , ainsi qu'à la famille des cyproheptadine-phénindamine)

Toutes les réactions ont été réalisées dans un appareil de Schlenk sous atmosphère d'azote.
Tous les réactifs non métalliques ont été obtenus dans le commerce et ont été préparés selon une procédure publiée.
(en = éthylènediamine) a été synthétisé en ajoutant 20 mL d'éthylènediamine à 1 g (3 mmol) sous agitation, conduisant à la dissolution complète du composé.
Afin de former des cristaux, de l'eau a été ajoutée à température ambiante jusqu'à ce qu'une petite quantité de précipité se soit formée.
La solution a ensuite été chauffée sous agitation à 90°C jusqu'à ce que le précipité soit complètement redissous et on l'a laissé refroidir lentement à température ambiante.
Les cristaux collectés ont ensuite été soumis à une étude de diffraction des rayons X.

MOTS CLÉS:
Li2FeSiO4
Synthèse hydrothermale
Recuit réducteur
Contrôle de la cristallisation
Éthylènediamine
Batteries Li-ion

La synthèse
L'éthylènediamine est produite industriellement en traitant le 1,2-dichloroéthane avec de l'ammoniac sous pression à 180 °C en milieu aqueux.
Dans cette réaction, du chlorure d'hydrogène est généré, qui forme un sel avec l'amine.
L'amine est libérée par addition de soude et peut ensuite être récupérée par rectification.
La diéthylènetriamine (DETA) et la triéthylènetétramine (TETA) sont formées comme sous-produits.
Une autre voie industrielle vers l'éthylènediamine implique la réaction de l'éthanolamine et de l'ammoniac.
Ce procédé consiste à faire passer les réactifs gazeux sur un lit de catalyseurs hétérogènes au nickel.
Il peut être produit en laboratoire par la réaction de l'éthylène glycol et de l'urée.
L'éthylènediamine peut être purifiée par traitement avec de l'hydroxyde de sodium pour éliminer l'eau suivi d'une distillation.

Informations physicochimiques
Densité : 0,897 g/cm3 (20 °C)
Limite d'explosivité : 2 - 17 %(V)
Point d'éclair : 38 °C
Température d'inflammation : 405 °C
Point de fusion : 11,1 °C
Valeur pH : 12,2 (100 g/l, H ₂ O, 20 °C)
Pression de vapeur : 12 hPa (20 °C)

Caractéristiques
Couleur selon la solution de référence de couleur Ph.Eur. : liquide incolore
Dosage (GC, surface %) : ≥ 99,0 % (a/a)
Eau (GC, surface %) : ≤ 1,0 % (a/a)
Densité (d 20 °C/ 4 °C) : 0,896 - 0,898
Identité (IR) : test réussi

Apparence : Liquide hygroscopique clair, incolore ou légèrement jaune, fumant dans l'air
Dosage : 98 - 101 %
Densité (d20°C/4°C) : 0,895 - 0,905
Point d'ébullition : 116 - 118°C
Carbonate : Passe le test
Chlorure (Cl) : 0,01 % maximum
Ammoniac et autres bases : Passe le test
Fer (Fe) : 0,001 % maximum
Métaux lourds (comme Pb): Max 0,001%
Résidu à l'évaporation : Max 0,3 %

Aspect : Liquide clair incolore à presque incolore
Pureté (GC): min. 98,0 %
Pureté (titrage de neutralisation): min. 98,0 %

Propriétés
Formule chimique : C2H8N2
Masse molaire : 60.100 g·mol−1
Aspect : Liquide incolore
Odeur : Ammoniaque
Densité : 0,90 g/cm3[3]
Point de fusion : 8 °C (46 °F ; 281 K)[3]
Point d'ébullition : 116 °C (241 °F ; 389 K)[3]
Solubilité dans l'eau : miscible
log P : −2,057
Pression de vapeur : 1,3 kPa (à 20 °C)
Constante de la loi de Henry (kH) : 5,8 mol Pa−1 kg−1
Susceptibilité magnétique (χ) : -46,26·10−6 cm3/mol -76,2·10−6 cm3/mol (sel HCl)
Indice de réfraction (nD) : 1,4565

L'éthylènediamine est un liquide clair et incolore à température ambiante.
Il gèle à 8 °C et bout à 116 °C, deux températures proches des points de fusion et d'ébullition de l'eau.
Il a une odeur d'ammoniac et ses vapeurs sont extrêmement irritantes et peuvent s'émaner dans l'air.
Il est miscible à l'eau à toutes les concentrations.

L'éthylènediamine est un agent chélatant puissant et se complexe facilement à de nombreux ions métalliques, notamment le cobalt, le nickel, le cuivre et le chrome (avec quelques difficultés).
La stabilité de ces complexes est due à une augmentation de l'entropie en libérant 2 ligands monodentés par molécule d'éthylènediamine complexée.
Les matériaux énergétiques peuvent être fabriqués avec de l'éthylènediamine et des perchlorates métalliques, notamment le perchlorate de tris(éthylènediamine)nickel et le perchlorate de bis(éthylènediamine)cuivre(II).

Formule moléculaire : C2H8N2
Masse molaire : 60,0983
Densité : 0,872 g/cm3
Point de fusion : 11 ℃
Point de Boling : 119,671°C à 760 mmHg
Point d'éclair : 33,889 °C
Solubilité : miscible
Pression de vapeur : 15,778 mmHg à 25 °C
Indice de réfraction : 1,446
Propriétés physiques et chimiques : Densité 0,898
point de fusion : 11°C
point d'ébullition : 117-118°C
indice de réfraction : 1,4555-1,4575
point éclair 34°C
soluble dans l'eau : miscible

Point de fusion : 10 °C
Point d'ébullition : 116 °C
Point d'éclair : 34 °C
Gravité spécifique (20/20) : 0,90
Indice de réfraction : 1,46
Solubilité dans l'eau : Complètement miscible
Solubilité (soluble dans): Alcool
Solubilité (légèrement sol. in): Ether
Solubilité (très faible) : Heptane

Composés apparentés:
Alcanamines apparentées : 1,2-diaminopropane, 1,3-diaminopropane
Composés apparentés : Éthylamine, Éthylènedinitramine
Les dérivés apparentés de l'éthylènediamine comprennent l'acide éthylènediaminetétraacétique (EDTA), la tétraméthyléthylènediamine (TMEDA) et la tétraéthyléthylènediamine (TEEDA).
Les analogues chiraux de l'éthylènediamine comprennent le 1,2-diaminopropane et le trans-diaminocyclohexane.

Nom IUPAC préféré : éthane-1,2-diamine
Autres noms : édamine, 1,2-diaminoéthane, 'en' lorsqu'il s'agit d'un ligand

Formule : C2H8N2
Frais nets : 0
Masse moyenne : 60,09840
Masse monoisotopique : 60,06875
InChI : InChI=1S/C2H8N2/c3-1-2-4/h1-4H2
InChIKey : PIICEJLVQHRZGT-UHFFFAOYSA-N
SOURIRES : NCCN

Masse moléculaire
(Composante linéaire) : 60,10
(Produit type) : 60,1
Point d'ébullition @ 760 mmHg, °C : 117
Point de congélation, °C : 11
Densité, g/ml à 20°C : 0,897
Gravité spécifique 20°/20° : 0,898
Viscosité, cp à 20°C : 1,8
Viscosité cinématique, cst @ 25°C : 1,7
Viscosité cinématique, cst @ 40°C : 1,2
Pression de vapeur à 20 °C, mm Hg : 10,40
Chaleur spécifique, cal/g °C @ 20°C : 0,68
Conductivité thermique cal/cm-sec-°C @ 20°C : 0,000614
Tension superficielle, dynes/cm à 20°C : 42
Coefficient de dilatation, par degré centigrade à 20°C : 0,000108
Indice de réfraction @ 20°C : 1,457
Constante diélectrique @ 23°C et 1 kHz : 13,3
Conductivité électrique, µmhos/cm à 25°C : 7,52
Chaleur de formation, 25 °C BTU/lb : -569
Chaleur de vaporisation à 760 mm Hg, BTU/lb : 270
Chaleur de combustion, BTU/lb, 25°C : -13251
Constante d'ionisation, K1 à 25 °C : 0,73x10-4
pH de la solution à 1 % en poids : 11,7
Teneur en azote, % en poids : 46,6
Indice d'amine, mg KOH/g : 1860

CAS : 107-15-3
CE (EINECS/ELINCS) : 203-468-6
Numéro d'index CE : 612-006-00-6
Classe CE : inflammable ; Nuisible; Corrosif; Sensibilisant
Risque CE : Phrase R 10 21/22 34 42/43
Sécurité CE : Phrase S 23 26 36/37/39 45
RTEC : KH8575000
Classe RTECS : Mutagène ; effecteur de la reproduction ; données humaines ; Irritant primaire
ONU (DOT): 1604
Merck : 13,3829
Beilstein/Gmelin : 605263
Référence Beilstein : 4-04-00-01166
OPP EPA : 4205
Liste de cadeaux suisse 1 : G-42974

Poids moléculaire : 60,10
XLogP3 : -2    
Nombre de donneurs d'obligations hydrogène : 2    
Nombre d'accepteurs de liaison hydrogène : 2    
Nombre d'obligations rotatives : 1    
Masse exacte : 60,068748264    
Masse monoisotopique : 60,068748264
Surface polaire topologique : 52 Å ²    
Nombre d'atomes lourds : 4    
Charge formelle : 0    
Complexité : 6    
Nombre d'atomes isotopiques : 0    
Nombre de stéréocentres atomiques définis : 0    
Nombre de stéréocentres d'atomes non définis : 0    
Nombre de stéréocentres de liaison définis : 0    
Nombre de stéréocentres de liaison indéfinis : 0    
Nombre d'unités liées par covalence : 1    
Le composé est canonisé : Oui

Numéro de catalogue : 800947
Synonymes : 1,2-diaminoéthane, 1,2-éthanediamine
Description : Éthylènediamine
Numéro de produit : E0077
Pureté/Méthode d'analyse : > 98,0 % (GC)(T)
Formule moléculaire / Poids moléculaire : C2H8N2 = 60,10
État physique (20 deg.C) : Liquide
Stocker sous gaz inerte : stocker sous gaz inerte
Condition à éviter : sensible à l'air, hygroscopique
N CAS : 107-15-3
Numéro de registre Reaxys : 605263
ID de la substance PubChem : 87569388
Indice Merck (14) : 3795
Numéro MDL : MFCD00008204

Abréviations : fr
Référence Beilstein : 605263
ChEBI:CHEBI:30347
ChEMBL : ChEMBL816
ChemSpider : 13835550
InfoCard ECHA : 100.003.154
Référence Gmelin : 1098
KEGG : D01114
MeSH : éthylènediamine
PubChem CID : 3301
Numéro RTECS : KH8575000
UNII : 60V9STC53F
Numéro ONU : 1604
Tableau de bord CompTox (EPA) : DTXSID5021881
Poids moléculaire : 60,10
Formule moléculaire : C2H8N2 ou H2NCH2CH2NH2 ou NH2CH2CH2NH2
Couleur/Forme : Liquide blanc d'eau

Numéro CAS : 107-15-3
Numéro d'index CE : 612-006-00-6
Numéro CE : 203-468-6
Formule de Hill : C ₂ H ₈ N ₂
Formule chimique : H ₂ NCH ₂ CH ₂ NH ₂
Masse molaire : 60,10 g/mol
Code SH : 2921 21 00

Clé InChI : PIICEJLVQHRZGT-UHFFFAOYSA-N
SOURIRES canoniques : C(CN)N
Formule moléculaire : C2H8N2, H2NCH2CH2NH2, C2H8N2, NH2CH2CH2NH2
Nom IUPAC : éthane-1,2-diamine

CAS associés :
27308-78-7
14852-17-6 (phosphate non spécifié)
15467-15-9 (chlorhydrate non spécifié)
18299-54-2 (mono-chlorhydrate)
20829-66-7 (dinitrate)
22029-36-3 (sulfate[1:1])
25723-52-8 (sulfate non spécifié)
333-18-6 (dichlorhydrate)
5700-49-2 (di-iodhydrate)
624-59-9 (dibromhydrate)

Conditions d'entrée MeSH :
1,2-diaminoéthane
1,2-éthanediamine
édamine
éthane-1,2-diamine
éthyl diamine
éthylènediamine
sulfate d'éthylènediamine (1:1)
sulfite d'éthylènediamine (1:1)
acide conjugué éthylènediamine
dibromhydrate d'éthylènediamine
dichlorhydrate d'éthylènediamine
iodure de dihydrogène d'éthylènediamine
dihydroiodure d'éthylènediamine
dinitrate d'éthylènediamine
chlorhydrate d'éthylènediamine
monochlorhydrate d'éthylènediamine
phosphate d'éthylènediamine
sulfate d'éthylènediamine
éthylènediamine, cpd marqué au 3H

1,2-éthanediamine
β-aminoéthylamine
Diméthylènediamine
Éthane-1,2-diamine
1,2-diaminoéthane
1,2-éthylènediamine
H2NCH2CH2NH2
Aéthaldiamine
Aéthylènediamine
1,2-diaminoéthane
1,2-diamino-éthane
1,2-Diamino-éthano
Éthylènediamine
Éthylènediamine
NCI-C60402
ONU 1604

1,2-diaminoéthane
1,2-DIAMINOÉTHANE
1,2-éthanediamine [ACD/Nom de l'indice] [ACD/Nom IUPAC]
1,2-éthylènediamine
107-15-3 [RN]
203-468-6 [EINECS]
605263 [Beilstein]
éthane-1,2-diamine
éthylène diamine
MFCD00008204 [numéro MDL]
1,2-diaminoéthane, 1,2-éthanediamine
1,4-DIAZABUTANE
2-aminoéthynylamine
Amerstat 274
Diaminoéthane
Diméthylènediamine
EDA (éthylènediamine)
EDN
EPI-DA (éthylènediamine)
ÉTHANE,1,2-DIAMINO
Éthylènediamine
Éthylène-d4 Diamine
Éthylènediaminemanquant
éthyne-1,2-diamine
β-aminoéthylamine
β-aminoéthylamine

1,2-diaminoéthane
1,2-éthanediamine
1,2-éthylènediamine
C2-H8-N2
AED
Epikure EDA
NH2CH2CH2NH2
diaminoéthane
diméthylènediamine
éthylène
diamine

éthylènediamine
Éthane-1,2-diamine
107-15-3
1,2-éthanediamine
1,2-diaminoéthane
Éthylène diamine
Éthylènediamine
édamine
Diméthylènediamine
1,2-éthylènediamine
Aéthaldiamine
Aéthylènediamine
Éthylènediamine
Éthylène-diamine
bêta-aminoéthylamine
1,2-diaminoéthane
Algicode 106L
Amerstat 274
1,2-diamino-éthane
1,2-Diamino-éthano
NCI-C60402
UNII-60V9STC53F
ÉTHYLÈNEDIAMINE ANHYDRE
CHEBI:30347
CHEMBL816
H2NCH2CH2NH2
ÉTHANE,1,2-DIAMINO
60V9STC53F
Chlorure de 2-aminoéthylammonium
MFCD00008204
1, 2-Diaminoéthane
27308-78-7
NCGC00091527-01
DSSTox_CID_1881
DSSTox_RID_76382
1,2-diaminoéthane phase II
DSSTox_GSID_21881
FR
1,2-diaminoéthane phase I bêta
Aethaldiamin [Allemand]
Caswell n ° 437
1,2-diaminoéthane phase I alpha
Éthylènediamine [JAN]
Polyamines
Éthylènediamine [Néerlandais]
Aéthylènediamine [Allemand]
Éthylène-diamine [Français]
CAS-107-15-3
Éthylènediamine, ReagentPlus(R), >=99%
1,2-Diaminoéthane [Allemand]
1,2-Diamino-éthane [Néerlandais]
CCRIS 5224
HSDB 535
1,2-Diamino-éthano [italien]
1,2-Ethanediamine, homopolymère
1,2-Ethanediamine, monochlorhydrate
Injection d'aminophylline
EINECS 203-468-6
UN1604
Code chimique des pesticides EPA 004205
Éthylènediamine [USP:JAN]
BRN 0605263
éthylènediamine
AI3-24231
2-aminoéthylamine
éthylène diamine
1,4-diazabutane
1,2-diaminoéthane
Éthylènediamine, polymère de pipérazine
éthylène - diamine
EDN
1,2-éthylènediamine
Edamine [DCI]
1,2-diamino-éthane
éthane 1,2-diamine
N,N'-éthylènediamine
Éthylènediamine, 8CI
1,2-éthylène diamine
1,2-éthylène-diamine
Éthylènediamine [UN1604] [Corrosif]
.beta.-Aminoéthylamine
éthane-1, 2-diamine
Solution d'éthylènediamine
N,N'-éthylène diamine
Éthylènediamine, BioXtra
ID d'épitope : 117724
CE 203-468-6
4-04-00-01166 (Référence du manuel Beilstein)
1,2-éthanediamine, homopolymère
Éthylènediamine (USP/JP15)
Éthylènediamine (USP/JP17)
BDBM7972
NH2(CH2)2NH2
DTXSID5021881
624-59-9 (dibromhydrate)
333-18-6 (dichlorhydrate)
5700-49-2 (di-iodhydrate)
Éthylènediamine, étalon analytique
STR00309
Tox21_111145
Tox21_201202
STL264241
ZINC37253587
AKOS000118850
DB14189
MCULE-4740333723
ONU 1604
Éthylènediamine, pour la synthèse, 99,0 %
NCGC00091527-02
NCGC00258754-01
BP-20367
Éthylènediamine [UN1604] [Corrosif]
E0077
E0081
Solution d'éthylènediamine, technique 75-80%
Solution d'éthylènediamine, technique, 75-80 %
D01114
Éthylènediamine, qualité spéciale SAJ, >=99,0 %
Éthylènediamine, conforme aux spécifications de test USP
Éthylènediamine, qualité réactif Vetec(TM), >=98%
Q411362
J-001723
Ethylènediamine, purifiée par redistillation, >=99.5%
Éthylènediamine, puriss. pa, absolu, >=99.5% (GC)
QuadraPure(R) AEA, granulométrie 100-400 μm, degré de marquage : 1,3 mmol/g de charge, 1 % réticulé avec du divinylbenzène

Bu internet sitesinde sizlere daha iyi hizmet sunulabilmesi için çerezler kullanılmaktadır. Çerezler hakkında detaylı bilgi almak için Kişisel Verilerin Korunması Kanunu mevzuat metnini inceleyebilirsiniz.